Les temples d'Angkor au Cambodge

Cela faisait un petit bout de temps que nous projetions d’aller visiter les mythiques temples d’Angkor. Après avoir visité Kep et Phnom Penh, nous nous sommes posés quelques jours à Siem Reap. De là, il est possible de rayonner dans la région à la découverte des temples d’Angkor. Dans cet article, on vous raconte nos 3 jours passés à sillonner une région captivante et mystérieuse.

Les Temples d’Angkor en bref

Angkor, c’est souvent LE point de chute lors d’un voyage au Cambodge. Que l’on soit ou non passionné de “vieilles pierres”, le site, très étendu, est plus que plaisant à découvrir et à de quoi en émerveiller plus d’un ! Avec plus d’un million de visiteurs par an, Angkor dans la région de Siem Reap était jadis la capitale de l’Empire Khmer. Rien que ça ! De tous les sites de cette époque que nous avons pu visiter à travers le monde, c’est sans conteste celui que nous avons trouvé le mieux préservé. 

PROGRAMME DU JOUR 1

Mise en jambes à Angkor : les temples de Roluos, Banteay Srei, Bakong, Preah Ko et Lolei

Nous mettons le cap d’abord sur la cité de Roluos, avec notre guide francophone, Mao. Après une brève introduction sur la période Angkorienne, on est désormais parés pour découvrir notre premier temple à la lumière du petit matin. Cette expérience n’est pas la première pour nous en termes d’archéologie puisque nous avions déjà visité la cité de Polonnaruwa au Sri Lanka. Mais soyons honnêtes, l’envergure du lieu n’est pas la même et la conservation non plus d’ailleurs ! On a trouvé que cet endroit était vraiment intéressant : les décors sculptés sont intacts et l’atmosphère est très agréable (peu de monde). Bref, une belle entrée en la matière avant de se lancer à l’assaut des sites plus grandioses.

Temples Roluos de Siem Reap à Angkor
Roluos
Temples Roluos de Siem Reap
Des bas reliefs finement sculptés

Notre guide nous emmène ensuite découvrir d’autres sites : Bakong, Preah Ko, Lolei, … On se déplace en voiture entre les temples car Angkor est immense ! On est conquis par ces premières explorations qui se succèdent et très excités de découvrir la suite. À Lolei, on profite d’une petite halte (pieds nus oblige) à la pagode afin de comprendre un peu mieux les fondements de la religion au Cambodge. Beaucoup de dieux, beaucoup d’histoires… Pas évident de tout retenir ! À Banteay Srei, la cité des femmes, les sculptures sont encore en excellent état, même après avoir passé un millénaire au beau milieu de la jungle.

Le temple Bakonkg à Angkor au Cambodge
Le Bakong

Angkor Wat : le temple le plus mythique d’Angkor

Après cette introduction d’une grosse matinée et une halte dans un restaurant Khmer au bord du lac plus tard, on est désormais prêts à découvrir la suite. Non sans excitation, c’est vers le plus célèbre des temples que l’on se dirige : Angkor Wat !  Il y a du monde dès l’arrivée… BEAUCOUP trop de monde…. On se fraye donc un chemin à travers la marée humaine pour profiter d’une vue imprenable depuis le sommet. Ici, le panorama est à couper le souffle. Comment une civilisation aussi ancienne a-t-elle pu construire un édifice aussi imposant ?

On décide ensuite de redescendre sur le plancher des vaches afin d’observer les bas reliefs magnifiques du lieu (malgré le flot de touristes incessant…). La chaleur est écrasante, mais heureusement l’ombre et les courants d’airs ne manquent pas dans les allées d’Angkor Wat. On coche de tête cette visite dans notre « liste des choses à faire avant de mourir » (rassurez-vous, il y en a encore beaucoup d’autres !). Certains pèlerins viennent encore se recueillir à Angkor Wat, plus de 800 ans après sa création. C’est dingue ! Quant à nous, on se promet de revenir en ce lieu au lever et au coucher du soleil de notre dernier jour à Siem Reap, histoire de prendre quelques belles photos

Le temple d'Angkor Wat
Une vue d’Angkor Wat depuis le lac : un panorama d’exception

PROGRAMME DU JOUR 2

Ta Phrom : le temple de Lara Croft

Pas de répit pour les explorateurs (en herbe) que nous sommes, et c’est donc très tôt le matin que nous prenons la route en direction du Ta Phrom. Souvenez-vous : Le Ta Phrom a fait une apparition dans le film Tomb Raider aux côtés d’Angelina Jolie (grosse référence…). Magnifique, un vrai coup de cœur ! (le temple, pas le film, hein…). C’est un endroit incroyable où la nature a repris ses droits depuis bien longtemps. Les racines des grands arbres (des fromagers) viennent s’enchevêtrer entre les pierres, donnant une touche particulière au lieu. Mi-végétal, mi-minéral. Les oiseaux règnent en maîtres absolus en ces lieux… Et les fourmis rouges aussi, prenez garde ! On a adoré visiter cet endroit au petit matin, la lumière y est particulière et le lieu bien plus serein que l’après-midi. À bon entendeur ! 

Ta Phrom​ Angkor, le temple d'Angkor de Lara Croft
La nature reprend ses droits sur le Ta Phrom
Ta Phrom​ Angkor temple Lara Croft
On est tellement heureux de découvrir ce lieu mythique !
Levé de soleil sur le temple du Ta Phrom​ à Angkor
La lumière du petit matin est exceptionnelle !

 

Lever de soleil au Ta Phrom à Angkor
Lever de soleil sur le temple

Le Bayon : une architecture aux mille visages

En fin de matinée, nous choisissons de visiter le Bayon. L’idée de Mao d’arriver par la grande porte sud de l’enceinte nous permet d’imaginer davantage l’envergure de cette cité abandonnée. Les spécialistes estiment d’ailleurs à plus d’un million d’habitants la population totale de la ville au 13ᵉ siècle, lorsque Paris et Londres n’en comptaient même pas 50 000 ! Il nous explique qu’à l’époque, toutes les constructions telles que les habitations, le Palais Royal ainsi que les administrations étaient faites de bois ; seuls les édifices religieux sont constitués de pierre. Vous l’aurez deviné : avec le temps, le bois s’effrite, la pierre quant à elle demeure. Difficile de prendre une photo sans touristes, mais à Angkor, c’est le jeu et il faut l’accepter ! Endroit surprenant aussi, peut-être parce qu’on a l’impression que ce temple aux mille visages nous observe du coin de l’œil.

Visiter le temple de Bayon
Le Bayon
Porte d'encinte des temples d'Angkor
L’entrée sud de la cité d’Angkor

Preah Khan : un peu d’ombre pour l’après-midi

Après le Bayon, on se rend à pied jusqu’à la terrasse des éléphants, où des spectacles de cirque, des assemblées publiques et de grandes audiences avaient lieu jadis. Après un détour par le Jayatataka et son lac artificiel (superbe cadre !), on finit cette journée dédiée aux temples avec le Preah Khan. Ce temple est très agréable en milieu d’après-midi puisqu’il se trouve être bien ombragé. Quelques bonzes venus de Phnom Penh viennent s’y recueillir, des araignées multicolores se dorent la pilule sur les pierres chaudes et une très (très) vieille femme prêche la bonne parole dans l’enceinte de ce lieu sacré

Le Preah Khan et ses habitants
Une figure emblématique du Preah Khan
Des bonzes se recueillent sur les temples d'Angkor
Des bonzes à Angkor

 

Jayatataka et son lac artificiel
Au-delà des édifices, les paysages de la région sont très beaux !

 

PROGRAMME DU JOUR 3

Visite des alentours d’Angkor

Le troisième jour, on ne planifie pas de visite des temples, car en deux jours on pense en avoir eu un très bel aperçu. En revanche, on se lève très tôt pour voir le lever de soleil sur Angkor Wat. Un grand classique ici au Cambodge ! Plus tard dans la matinée, on prend la route avec notre guide afin de visiter le village sur pilotis de Kompong Khleang sur le Tonle Sap. On profite aussi de cette journée un peu plus calme pour chiller au bord de la piscine à Siem Reap à notre retour.

Levé de soleil Angkor Cambodge
Le lever de soleil sur Angkor wat : un incontournable de la région !

Conclusion

Ces 3 jours à la découverte des temples d’Angkor et des abords du Tonle Sap nous ont laissé un souvenir impérissable. Côté temple, deux jours peuvent être suffisants lorsqu’on visite Angkor aux côtés d’un guide expérimenté. On a profité de toutes ses explications et maintenant on peut (presque) dire qu’on est incollables tous les deux sur la mythologie bouddhiste et hindouiste… Oui, bon, à quelques exceptions près ! À moins que vous ne soyez un grand amateur d’Archéologie, auquel cas vous pouvez passer aisément une semaine ou plus dans cet endroit mythique. Pour nous qui ne sommes que des néophytes, Angkor reste un incontournable de notre tour du monde !

 

Infos pratiques

 

Quand partir ?

Sans nul doute, ente novembre et mars. La chaleur est supportable et ce n’est pas la saison des pluies. En revanche, c’est la haute saison et les touristes affluent.

Comment s’y rendre ?

En bus depuis Phnom Pen (comptez entre 5 et 6 heures de trajet pour environ 5 euros par personne). Sinon, la ville de Siem Reap possède un aéroport, plutôt bien desservi depuis quelques villes en Thaïlande et au Vietnam notamment. 

Avec quelle agence ?

Agence de voyage temples d'angkor

Comme nous souhaitions une visite guidée des temples d’Angkor et du village sur pilotis de Kompong Khleang sur le Tonle Sap, nous avons fait confiance à l’agence Routes du Cambodge. On a été super bien accompagnés durant ces 3 jours !

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :