Islande : Le tour complet en 10 jours

L’Islande, nous en rêvions littéralement ! Du coup, on s’est offert ce joli séjour à deux pour une durée de 10 jours. Pour ce qui est de l’itinéraire, nous avons choisi de louer une voiture afin de faire le tour complet de l’île en mode road trip par la route 1. L’Islande est un voyage qui nous a beaucoup marqués et qui a fait battre nos cœurs tant les paysages nous ont émerveillés. Dans cet article, on vous présente donc nos découvertes et autres trouvailles dénichées sur la route.

itinéraire de Roadtrip en Islande

Notre itinéraire de roadtrip de 10 jours en Islande

En 10 jours, il a fallu que nous fassions une sélection de lieux à visiter. Nous n’avons donc pas fait les fjords de l’Ouest ainsi le centre du pays, inaccessible au mois d’avril (Landmannalaugar notamment). Voici donc la liste des étapes que nous avons choisies d’effectuer pour une première découverte de l’Islande :

JOUR 1 : REYKJAVIK

  • Le blue Lagoon (proche aéroport)
  • Eglise de Hallgrimskirkja
  • Le petit centre de Reykjavik

JOUR 2 : HVAMMSTANGI

  • Les phoques

JOUR 3 : AKUREYRI

  • Le centre ville
  • Godafoss 

JOUR 4 et 5 : MYVATN

  • Dimmuborgir
  • Jarobordin/Myvatn Baths
  • Grotajkja
  • Hverfjall
  • Namafjall/Hverir
  • Viti/Krafla
  • Leirhnjukur
  • Hofdi
  • Skutustadir

JOUR 6 : SEYDISFJORDUR

  • Dettifoss (entre Myvatn et Seydisfjordur)

JOUR 7 : HOFN

  • Faskrudsfjordur (entre Seydisfordur et Hofn)​

JOUR 8 et 9 : VIK

  • Jokulsarlon (entre Hofn et Vik)
  • Fjallsarlon (entre Hofn et Vik)
  • Skaftafell (entre Hofn et Vik)
  • Reynisfjara
  • Dyrolhaey
  • Seljavellir
  • Skogafoss
  • Seljalandfoss

JOUR 10 : CERCLE D'OR (SELFOSS)

  • Gulfoss
  • Geysir
  • Thingvellir
Itinéraire voyage Islande
Carte de notre itinéraire en Islande - Planificateur à contresens

Notre itinéraire de roadtrip en Islande en détails

JOUR 1 : REYKJAVIK

La capitale Islandaise ne recèle pas de trésors à proprement parler, mais il peut être sympa de s’y balader une demi-journée. On vous conseille d’arpenter les 2 ou 3 rues principales (Austurstraeti, Bankstraeti, Skolavordustiguir,…) jusqu’à la cathédrale, emblématique de la ville. Aussi, ouvrez l’œil et profitez des nombreux street art répartis dans tout le centre-ville. 

Tip : garez-vous sur le port et allez manger à Burger Joint, une échoppe minuscule où les burgers frites maisons se défendent bien !

Se baigner au Blue Lagoon

Le jour de votre arrivée ou la veille de votre départ, essayez donc d’aller faire un tour au Blue Lagoon non loin de l’aéroport. Très critiqué, cet établissement géothermal est certes très touristique, mais franchement nous aurions été déçus de passer à côté ! C’est vraiment très agréable de venir s’y prélasser une demi-journée dans ses eaux chaudes, malgré la foule, il faut bien le reconnaitre. En bonus, il est possible de se commander des bières ou des cocktails dans l’eau à l’aide de son bracelet. 

  • ADRESSE : Norðurljósavegur 9, 240 Grindavík
  • PRIX : L’entrée seule coûte 45 euros
  • HORAIRE : entre 8h00 et 21h00 selon la saison
Le Blue Lagoon en Islande
Faire trempette au Blue Lagoon avant de reprendre son avion : done !

JOUR 2 : HVAMMSTANGI

Après une rapide visite de la capitale, nous avons pris la direction de Hvammstangi, au nord du pays. Ce n’est pas une étape incontournable, néanmoins, les paysages à Hvammstangi sont bruts, sauvages, et des phoques viennent se prélasser dans la baie. Rien que pour cela, ça vaut la peine de marquer l’arrêt (arrêt qui est très photogénique, précisons-le). Si vous êtes (encore plus) pressés que nous l’étions par le temps, prenez un vol direct Reykjavik-Akureyri afin de mettre le cap en direction de Myvatn et oubliez Hvammstangi. Tant pis ! 

Les chevaux Islandais
Des chevaux islandais
Montagnes enneigées en Islande
Dans les environs de Hvammstangi

JOUR 3 : AKUREYRI

La seconde plus grande ville d’Islande, Akureyri, se situe tout au nord du pays. Très étudiante, cette dernière mérite un petit arrêt d’une heure ou deux (ou plus si vous avez beaucoup de temps pour visiter ce beau pays). À Akureyri, la vue sur le fjord depuis le quai (Strandgata) est vraiment belle.

Entre Akureyri et Myvatn

Lorsque vous reprendrez la route en direction de Myvatn, arrêtez-vous à Godafoss : c’est une jolie entrée en la matière parmi les nombreuses cascades que vous pourrez voir ici en Islande. 

JOUR 4 & 5 : MYVATN

Nous avons eu un vrai gros coup de cœur pour la région de Myvatn. Le coin regorge de merveilles naturelles et de choses à découvrir. On a donc décidé d’y marquer l’arrêt deux jours complets. La première activité à Myvatn consiste à faire le tour du lac en voiture ; lorsque nous y étions, ce dernier était gelé ; il n’en restait pas moins splendide ! 

Tip : Une bonne petite adresse pour manger : “Gamli Baerinn” sur la place de l’église de Reykjahlid.

Lac Myvatn
Le lac Myvatn complètement gelé

Dans les environs de Myvatn :

Dimmuborgir​

Il y a une très belle balade (1h00-1h30) à faire entre les cheminées de lave. Faites comme nous et allez-y en fin d’après-midi lorsque la lumière est basse, c’est superbe !

Balade à Dimmuborgir
Dimmuborgir au coucher du soleil
Jarobordin / Myvatn Baths

Lors de notre séjour en Islande, nous avons rencontré beaucoup de voyageurs qui ne faisaient pas le Blue Lagoon, prétextant le lieu trop touristique. C’est vrai, il l’est, mais c’est quand même un incontournable selon nous. Néanmoins, si vous souhaitez vivre une expérience similaire en solitaire (ou presque), foncez à Myvatn Bath (de nuit de préférence). Délassez-vous sous les étoiles dans son eau à 38° – c’est magique !

Hverir​

Dans la région de Myvatn, ce lieu est un immanquable ! Ici, on sent la terre bien vivante : des fumerolles, des sources chaudes, un sol pourvu d’une palette de couleurs extraordinaire… bref, on a adoré cet endroit !

Hverir Islande
Une source chaude de Hverir
Viti

À quelques kilomètres au nord de Hverir se trouve le Viti : un cratère de volcan rempli d’eau. Pour nous qui étions dans la région au mois d’avril, le lieu était gelé !  Nous n’avons donc pas pu entrevoir l’eau bleue que les guides promettent, mais bon… une prochaine fois ! 

Viti cratère
Viti cratère
Grotajkja​

Cette petite grotte renferme une source d’eau chaude ; trop chaude d’ailleurs pour espérer y faire trempette. On a pu y mettre seulement les pieds ! 

Hofdi

Allez vous balader durant une heure ou deux du côté d’Hofdi pour admirer les piliers de lave qui plongent dans le lac ; on a trouvé le décor très sympa !

Skutustadir

Pour être francs, on n’a pas vraiment compris ce qu’était un “pseudo-cratère“… tout ce qu’on sait, c’est que leurs reliefs sont justes magnifiques

Pseudo-cratères Myvatn
Les pseudos-cratères de Myvatn
Marche en Islande l'hiver

Entre Myvatn et Seydisfjordur

Dettifoss

Cette incroyable cascade est un immanquable ! Depuis la route 1, il faut prendre la route 862 côté Ouest et non la 864. On l’a trouvé vraiment belle ; on s’y est donc posés au moins 1 heure pour profiter un peu de son énergie et du soleil. En prime ? Un arc-en-ciel s’est invité ! 

La cascade Detifoss en Islande
Detifoss

JOUR 6 : SEYDISFJORDUR

Seydisfjordur est une petite bourgade assoupie au fond d’un fjord. Il n’y a pas grand-chose à faire en soi dans le village, mais les alentours quant à eux sont très beaux. N’hésitez pas à prendre la voiture et à aller vous balader dans les environs.

SEYDISFJORDUR​
SEYDISFJORDUR​

JOUR 7 : HOFN

Entre Seydisfjordur et Hofn

Pour prendre la route des fjords de l’est depuis Seydisjfjordur, il faut remonter sur Egilstadir et prendre la direction de Reydarsjordur puis longer la côte. Si vraiment vous avez du temps, faites un détour par Mjolfjordur ; c’est apparemment le plus beau fjord de la région, mais l’accès n’est pas simple et vous serez ensuite obligés de revenir sur vos pas. Ce petit détour vous mettra bien 2 heures dans la vue, donc à vous de voir.

Pour parcourir les fjords de l’est en prenant votre temps, comptez environ une journée. Il n’y a pas de points spécifiques pour marquer l’arrêt, mais les pauses photos sur la route sont nombreuses tant le paysage est beau ! À cet endroit de l’Islande, la route traverse des fjords spectaculaires, des plaines où seuls vivent des rennes, des moutons et des chevaux. Il n’y a pas d’arbres, seulement des falaises et l’eau. Avec la neige encore présente sur le sommet des fjords au mois d’avril, le paysage n’en était que plus beau. Côté météo, il faut dire aussi qu’on a eu beaucoup de chance : le ciel était complètement bleu ce jour-là ! 

Faskrudsfjordur

Ce petit port de pêche abritait-il n’y a encore pas si longtemps que ça une communauté de pêcheurs français. Du coup, les pancartes sont en français et il souffle dans ce village un petit air d’Hexagone. Il n’y a vraiment pas grand-chose à voir, mais si vous passez devant, marquez l’arrêt tout de même quelques minutes.

Faskrudsfjordur​
Faskrudsfjordur​

JOUR 8 & 9 : VIK

À Vik comme dans beaucoup de villes Islandaises, il n’y a pas beaucoup d’activités culturelles à faire… Si vous passez ici, c’est surtout pour la nature environnante qui est une fois encore, absolument incroyable !

Tip : Pour manger, on vous suggère d’aller tester le”Halldorskafi”.

Entre Hofn et Vik 

Jokulsarlon

Jokulsarlon, c’est vraiment un des immanquables d’un séjour en Islande ! Lorsque vous arrivez à proximité de la zone, tournez juste avant le pont afin de voir d’abord la plage de sable noir à gauche. Le paysage est lunaire, et de petits “icebergs” échoués un peu partout fondent tranquillement sur la plaine sableuse. De l’autre côté, on aperçoit le glacier ainsi que la “lagune”. Nous n’avons pas choisi de faire le tour de cette dernière en bateau, faute de moyens. Cependant, se promener autour du lac en marchant sur quelques centaines de mètres donne déjà un très bon aperçu du coin. En bonus, si vous êtes attentifs, vous apercevrez probablement des phoques à Jokulsarlon.

La lagune glacière de Jokulsarlon
La lagune glacière de Jokulsarlon
L'Islande en hiver
Svartifoss et ses formations héxagonales
Skaftafell

Skaftafell se situe dans le Parc National du Vatnajökull. Nous avons choisi d’y faire une courte marche d’une heure et demie afin de monter voir la vue tout en haut. Depuis le viewpoint, on aperçoit un paysage chaotique constitué de lave refroidie s’étendant sur plusieurs kilomètres. Lors de notre balade, on a fait un petit stop au niveau des maisons typiques Islandaises datant du siècle dernier (celles avec de l’herbe sur le toit). Si vous avez un peu de temps, faites comme nous et rentrez à l’intérieur. Enfin, nous avons emprunté le chemin menant à la cascade Svartifoss, un immanquable du coin à l’origine de l’architecture de la cathédrale de Reykjavik. Si vous voulez passer du temps à Skaftafell, il y a de quoi s’amuser, notamment dans les tunnels de glace, malheureusement fermés lors de notre passage. 

La cascade Svartifoss
Svartifoss et ses formations héxagonales
Maisons traditionnelles Islandaises
Maisons typiques islandaises dans le parc de Skaftafell

Entre Vik et Selfoss

Reynisfjara

Non loin de la petite ville de Vik au bout de la route 215 existe une jolie plage de sable noir. De la falaise se dressent des roches verticales hexagonales très étranges. Difficile à croire que ce soit l’œuvre de la nature, mais c’est pourtant vrai ! 

Reynisfjara​
La plage de Reynisfjara
Dyrolhaey

Dyrolhaey, c’est de loin l’un des plus beaux panoramas que nous ayons vus de toute l’Islande. Incontournable, on accède à ce point de vue de carte postale  depuis l’autre côté de la plage de Reynisjfjara. Tout en haut, on peut contempler la longue plage de sable noir, les incroyables rochers qui plongent dans la mer… bref, c’est très beau ! Pensez à bien faire les deux parkings avec d’un côté Kirkjufjara, et de l’autre Dyrolhaey. Selon la saison, vous verrez peut-être des macareux (nous n’y étions pas à la bonne saison pour leur observation nous concernant)

Dyrolhaey Islande
Dyrolhaey, une vue à couper le souffle
Seljavellir hot pool

Comme vous le savez certainement, l’Islande compte de nombreuses sources d’eaux chaudesOn vous conseille d’ailleurs de regarder notre article ici, où l’on vous parle d’une app’ pour trouver les meilleurs spots de baignade en terre Viking. Une de celles que nous avons préféré se trouve à environ 5 kilomètres après Skogafoss. Pour la trouver, il faut prendre à droite la 242 (prendre la deuxième branche de la 242 qui forme un « u » et non la première, c’est plus simple), puis continuez tout droit sur 4 kilomètres. Garez-vous au niveau d’une maison lorsque vous voyez que la route n’est plus praticable. Puis, continuer à pied 15 minutes environ tout droit en remontant le cours d’eau (il faut même l’enjamber à un moment donné). Vous y êtes ! Créée il y a plus d’un siècle dans la vallée au niveau d’une source chaude naturelle, cette piscine abandonnée est un spot idéal pour se détendre. Ce qu’on peut appeler des “vestiaires” dans le fond est en réalité un bâtiment insalubre, donc pensez à vous changer avant.

Seljavellir hot pool​
Seljavellir​ hot pool
Skogafoss

C’est précisément à Skogafoss que nous avons commencé à voir pas mal de touristes débouler. Jusque-là, nous avions été plutôt seuls dans ce road trip. Skogafoss, c’est une superbe cascade à 45 kilomètres de Vik. Si vous le pouvez, prenez l’escalier en bois à droite de la cascade pour monter, ça en vaut vraiment le coup !

Seljalandfoss​

À environ 30 km de Seljavellir se trouve Seljalandfoss, une très belle cascade. Normalement, l’accès par l’arrière de cette dernière est accessible et vraiment à faire (il y a un petit chemin). Malheureusement, nous n’avons pas pu y aller car c’était trop glissant et donc vraiment dangereux. Peut-être aurez-vous plus de chances que nous ?

JOUR 10 : LE CERCLE D'OR (SELFOSS)

Selfoss est ce qu’on peut appeler une ville carrefour, avec comme attraction numéro 1 dans le coin le Cercle d’Or. Par ailleurs, la zone thermique de Hveragerdi est située juste à côté de la ville : on peut se baigner dans une rivière d’eau chaude ou encore visiter des cultures de fruits exotiques (sous serre, grâce à la géothermie). Nous n’y sommes pas allés par manque de temps, mais cette sortie nous aurait bien dit ! 

Gulfoss​​

S’il n’y avait qu’une seule cascade à retenir de l’Islande, c’est bien celle-là. Gulfoss, c’est des milliers de litres d’eau qui s’écoulent à chaque instant dans un vacarme incroyable ! 

Gulfoss​​​
Gulfoss enneigée
Geysir​

Autres immanquables de l’Islande, les éruptions de geysers ! Pour nous, ce fût une grande première en la matière, et on a trouvé ça vraiment spectaculaire ! En plus du parc géothermique se trouve un petit musée très intéressant qui explique ce phénomène

NB : depuis ce voyage en Islande, nous avons eu la chance d’en voir d’autres, notamment aux USA (parc National de Yellowstone) en Nouvelle-Zélande (Wai-O-Tapu) et en Bolivie (Sol de Manana). C’est toujours aussi impressionnant

Geysir en Islande
Éruption d'un des geysers
Thingvellir

Le parc national de Thingvellir est célèbre pour son immense faille rocheuse qui sépare bien distinctement les continents Europe et Amérique. Il est possible d’effectuer une jolie balade bien aménagée au cœur de cette faille. 

Thingvellir​
La faille de Thingvellir

Un hôtel incroyable dans le cercle d'Or

Pour notre avant-dernière nuit en Islande, nous avons choisi de la passer dans un hôtel incroyable, le ION HOTEL. Nous avions en effet quelque chose à fêter (l’un de nos anniversaires). Le cadre est juste exceptionnel, au beau milieu d’une plaine et à proximité directe des activités à faire dans le cercle d’Or. De plus, le restaurant du Ion Hotel est à tomber par terre tant la nourriture est délicieuse (ça change !). Bref, si vous aussi vous avez un événement à fêter ou que vous avez tout simplement un budget important pour ce voyage, foncez les yeux fermés.

  • ADRESSE : ION Adventure Hotel, Nesjavellir við Thingvallavatn, SELFOSS
  • PRIX : Entre 200 et 350 euros la nuit suivant la saison 
Ion Hotel Islande
La piscine extérieure à 38° du Ion hotel

Bon à savoir :

La conduite :

  • On vous conseille plus que fortement de prendre une assurance ! À titre d’exemple, notre pare-brise a été fissuré par des gravillons projetés par un véhicule arrivant en face. Apparemment, ce type d’incident en Islande est très fréquent. À bon entendeur ! 
  • Avant de prendre la route, prenez le réflexe de vérifier leur état dû aux conditions climatiques via cette application : http://www.road.is En effet en moins de 5 minutes, vous pouvez rapidement vous retrouver face à une véritable tempête de neige paralysant votre véhicule sur la chaussée (véridique!).
  • Enfin pour ce qui est du carburant, restez toujours à minimum 50% de votre réservoir plein, car il est parfois possible de faire 150 kilomètres sans station-service pour se ravitailler. 
  • Pour ce qui est du type de véhicule à choisir auprès du loueur, nous avons fait le tour d’Islande en Chevrolet Spark jaune (oui, oui, c’est possible…) Néanmoins, on ne pouvait pas s’aventurer sur certaines routes, donc privilégiez le 4×4 et sinon… tant pis, comme nous, cela ne vous arrêtera probablement pas !

La nourriture :

  • Au risque de vous décevoir, la nourriture est abominable en Islande (et on pèse nos mots!) Il nous est parfois arrivés de prendre nos repas en station-service, c’est dire…
  • Les burgers sont d’office garnis de steak de mouton… répugnant (sauf dans les stations-service, va savoir pourquoi…)
  • Le saumon est fumé la plupart du temps d’une drôle de façon, lui donnant un étrange arôme “clope”. Plusieurs fois, on a eu l’impression de manger un cendrier… 
  • Les Islandais pour information raffolent des glaces à 16h dans les stations-service lorsqu’il fait 5 degrés dehors. Allez savoir pourquoi ! 
  •  Les restaurants sont hors de prix, et pas toujours délicieux (sauf les soupes ! )
  • Éviter de manger du Hakarl, cette spécialité ignoble faite à base de requin faisandé dans son urine (oui, oui, on vous aura prévenu…) 
  • Les soupes sont généralement bonnes quant à elles… et puis ça réchauffe ! 

Épingler cet article sur Pinterest

itinéraire de Roadtrip en Islande

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

ARTICLES SIMILAIRES