Après un roadtrip dans la péninsule du Yucatan (voir notre article), on est complètement conquis par ce petit coin de paradis du Mexique. MAJ : on est d’ailleurs de retour dans cette partie du monde en 2019. Exit Cancun et son flot de touristes américains, on a préféré profiter de cette région d’une toute autre manière : en roadtrip et en famille. À tous ceux qui ne seraient pas convaincus de vivre l’expérience Yucatèque, on vous donne 5 raisons de venir visiter la péninsule du Yucatan, et peut-être que comme nous, vous tomberez sous le charme du Mexique !

La péninsule du Yucatan

Situé au sud-est du Mexique, la péninsule du Yucatan est composée de trois états : le Quintana Roo, Campeche et le Yucatan. Bordée par le golfe du Mexique et la mer des caraïbes, c’est définitivement la région la plus touristique de ce coin du Mexique. Et pour cause…

RAISON N° 1 : Une architecture colorée

On a littéralement adoré se balader dans les rues colorées de Mérida, Campeche (notre coup de cœur) ou encore Valladolid. Un vrai plaisir pour les yeux. Les petites ruelles cachées et les adresses branchouilles ne manquent pas dans la péninsule du Yucatan. N’hésitez pas à sortir du classique ” Playa del Carmen – Cancun – Tulum” afin d’explorer d’autres contrées situées davantage dans les terres, et parfois emblématiques de la culture mexicaine. Mention spéciale pour la ville fortifiée de Campeche, la plus chouette selon nous.

La ville colorée de Campeche au Mexique
Les façades colorées de Campeche

Maj 2019 : les façades street art de l’île d’Holbox méritent aussi le détour et sont très photogéniques ! 

Street art à Holbox dans la péninsule du Yucatan au Mexique
Street art à Holbox
street art holbox
Une des nombreuses façades colorées d’Holbox

RAISON N°2 : Une culture Maya préservée

Nous voulions découvrir la culture maya : on peut dire qu’on aura été servis ! La péninsule du Yucatan regorge de sites archéologiques tous aussi beaux les uns que les autres. Nous concernant, nous avons jeté notre dévolu sur les sites de Chichen Itza (le plus touristique), Tulum, Uxmal et Calakmul. Chichen Itza et Uxmal nous auront enchantés par leur architecture superbement préservée et surtout pour leurs gigantesques pyramides. En revanche si vous voulez fuir la foule et vous prendre le temps d’une journée pour Indiana Jones au beau milieu de la jungle, alors foncez à Calakmul. Cette cité proche de la frontière Guatémaltèque ne vous décevra pas ! Pour ceux qui aiment la plage, Tulum est la destination rêvée : la visite des ruines dans un cadre idyllique sera ponctuée par une petite baignade dans les eaux turquoise de la mer des Caraïbes. Et oui au Mexique, la culture Maya se visite à toutes les sauces ! Il va sans dire que nous sommes passés devant beaucoup d’autres sites paraît-il tout aussi intéressants. Cependant le temps nous étant compté, on s’est dit que voir quatre beaux exemples de la culture Maya c’était déjà pas mal.

Le site maya de Tulum au Mexique
Les ruines de Tulum
Le site archéologique d'Uxmal
Uxmal
Le site maya de Calakmul dans le yucatan
Les ruines de Calakmul
La pyramide de Chichen Itza au Mexique
La grande pyramide de Chichen Itza

RAISON N°2 : Une faune et une flore riche et variée

Les amoureux de la nature (comme nous) ne se lasserons pas de la biodiversité locale. Juste à côté du joli village de pêcheurs de Celestun se trouve une lagune préservée. Ici, vous pourrez en fonction de la saison admirer des milliers de flamants roses (pour notre part, nous n’en avons vu que très peu, octobre n’étant pas tout à fait la saison – next time). Il est possible aussi à Celestun de louer une embarcation avec guide qui vous conduira droit dans les mangroves. Une expérience hors du commun ! 

Autre zone intéressante : la réserve de Calakmul dont on vous parle plus haut : un véritable safari ! Les petits chanceux que nous sommes ont pu apercevoir 2 jaguars (rarissime !) se promener tranquillement sur le bord de la route. Sans compter les nombreuses tarentules, singes et autres mammifères en tous genres. Mais pour voir tout ce petit monde, il est indispensable de sortir un peu des sentiers battus…et de se lever tôt ! 

Flamants roses à Celestun dans le Yucatan
Les flamants roses de Celestun

MAJ 2019 : ajoutons à cela l’île d’Holbox pour sa faune marine. Nous avons pu y croiser des requins-baleines, des raies manta et des requins. Et tout cela, même en faisant simplement du snorkeling

Excursion requin-baleine à Holbox
Excursion requin-baleine depuis l’île d’Holbox

RAISON N°3 : Une gastronomie savoureuse

Côté cuisine, la nourriture Yucatèque est surprenante et nos papilles sont restées en alerte permanente ! En effet, la cuisine Mexicaine fait partie du patrimoine culturel intangible de l’humanité par l’UNESCO. C’est dire à quel point elle est savoureuse (mais parfois un peu trop huileuse à notre goût). On a fait la grande découverte de la Chaya Maya dont nous avons (légèrement) abusé durant ce road trip. À l’instar des épinards, ses feuilles consommées en jus, en raviole, en soupe et j’en passe sont un incontournable de la cuisine locale. Idem pour le Poc Chuc, une viande de porc délicieuse qu’on retrouve un peu partout dans les terres. Enfin, c’est dans le Yucatan que vous pourrez savourer des poissons bien frais, grillés ou en traditionnel ceviche ainsi que des gambas à toutes les sauces. Gourmets que nous sommes, on a piqué quelques recettes à ramener en France 😉 Néanmoins, on tient à préciser que plus encore que la nourriture Yucathèque, celle des états de Tlaxcala et Veracruz est encore meilleure ! 

Gastronomie Mexicaine dans un restaurant
Déjeuner typique Mexicain

RAISON N°5 : Des plages, des lagunes et des cénotes

Les vacances c’est aussi fait pour se reposer (et en général, il y a des amateurs ! ). Ça tombe bien, la péninsule du Yucatan est idéale pour ça ! C’est en effet l’assurance de pouvoir se poser sur une plage de sable blanc et de se baigner dans la mer des Caraïbes. Et bien sûr, sans claquer des dents tant l‘eau est chaude ! Si vous recherchez la tranquillité et la carte postale de rêve, optez pour Tulum et Holbox. Cependant il arrive que ces dernières soient jonchées de sargasses, une algue brune qui prolifère dans la région, surtout au mois d’août.

Il est aussi possible de nager dans des endroits totalement insolites comme des lagunes (à Bacalar) ou mieux encore, dans des cenotes. Un cenote, c’est une fosse naturelle ou un gouffre résultant de l’effondrement du socle calcaire. Il y en aurait environ 6 000 dans la région ! En sortant une fois encore des sentiers battus, vous aurez le privilège de faire trempette (ou mieux encore, de la plongée) dans des cenotes préservés du tourisme de masse. Et oui, vous pourrez peut-être caresser l’espoir d’être complètement seuls ! (allez, on vous donne le tuyau, allez au Cenote Kankirixche entre Uxmal et Merida). Pour plus d’infos sur quel cenote choisir, jetez un oeil à notre article juste ici

Banc de sable sur l'île d'Holbox au Mexique
L’île d’Holbox
Cenote Kankirixche dans la péninsule du Yucatan au Mexique
Cenote Kankirixche

Alors… convaincus ?

Vous l’aurez compris, on est sous le charme de ce coin de paradis qu’il ne faut surtout pas réduire à Cancun. Il y en a pour tous les âges, pour tous les goûts, et on a le sentiment qu’un jour prochain… on reviendra ! MAJ 2019 : et oui, c’est désormais chose faite ! On a tellement aimé cette partie du monde que nous avons remis le couvert au mois d’août 🙂 Nous y avons découvert l’île d’Holbox que nous ne connaissions pas et sommes retournés à Tulum pour profiter de la plongée sous-marine en cenotes ! Puis, nous avons mis le cap vers le sud direction le Belize

Par ailleurs, si vous souhaitez une agence pour vous accompagner dans cette folle aventure au Mexique, on vous recommande l’agence francophone Totonal les yeux fermés ! 

Plage d'Holbox au mexique
Déjeuner les pieds dans le sable

 

Infos pratiques

 

Quand partir ?

Le Yucatan se visite toute l’année car il y fait tout le temps chaud ! Cependant, essayez d’éviter les mois d’août à octobre à cause des pluies parfois diluviennes

Comment s’y rendre ?

Depuis Paris, prenez un vol direct Paris-Cancun (entre 500 et 1100 A/R), puis dans l’idéal déplacez-vous en voiture de location (ou à défaut en bus ADO).

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :