Après notre grand roadtrip aux États-Unis, on a décidé de visiter le Mexique, et pas seulement celui des cartes postales et du Lonely Planet. Il faut se rendre à l’évidence que les touristes préfèrent bien souvent plus la célèbre Riviera Maya dans la péninsule du Yucatan. Nous, on a préféré dans un premier temps passer une semaine dans une zone encore assez peu visitée, dans les états de Tlaxcala et de Veracruz à la rencontre d’un Mexique très authentique. Nous avons donc confié ce séjour à Totonal, une agence francophone locale et écoresponsable. Elle nous a accompagnés tout au long de notre périple afin de nous montrer ce que ces états pouvaient offrir de mieux. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on n’a pas été déçu. Je vous raconte…

Le Mexique, ce pays aux paysages variés

2 fois la population française, 4 fois la superficie de la France métropolitaine : ne pensez pas tout connaître du territoire Mexicain en 2 petites semaines seulement ! Et oui, ce n’est pas qu’un désert sec ponctué de cactus où le fainéant Fernando reste adossé à son mur, sombrero sur la tête. Non, le Mexique, c’est une multitude de régions, chacune possèdant ses propres spécificités climatiques, architecturales, culturelles et géographiques. Volcans, jungle, plages de sable blanc, cenotes aux eaux turquoises, pyramides, temples et autres ruines mayas, villes coloniales, haciendas au charme fou…. on trouve forcément sont compte lors d’un voyage au Mexique !

Tlaxcala et Veracruz : des régions authentiques du Mexique

Veracruz, ville portuaire et état nature

La ville de Veracruz (même nom que l’état dont elle est la capitale) rayonne à l’échelle nationale, et même internationale grâce à son port ; c’est en effet le plus grand du pays ! Cette citée balnéaire du Golfe du Mexique nous a aussi beaucoup charmés le soir, car une fois par semaine, la ville entière se met sur son 31 pour danser sur des musiques latines. L’ambiance est juste géniale !

L’état de Veracruz (et non la ville) est quant à lui réputé pour sa biodiversité incroyable. Cet endroit ravira en effet les amoureux de nature grâce sa végétation émeraude, ses forêts tropicales, ses jungles épaisses, ses cascades, … Parmi d’innombrables autres trésors ! 

Deux danseurs mexicains à Veracruz
Une soirée dansante sur la place centrale de Veracruz au Mexique

Tlaxcala, le plus petit état du Mexique

Tlaxcala est quant à lui le plus petit état du Mexique. Avec un peu plus d’un million d’habitants, il compte sur son territoire bon nombres de volcans, de villages colorés et de sites archéologiques. Gourmands comme on est, nous gardons surtout un souvenir gastronomique impérissable de l’endroit !

Une coccinelle garée devant des maisons colorées au Mexique
Une petite rue typique de Tlaxcala

La culture Mexicaine, atout majeur du pays

L’architecture Mexicaine, influence d’un mélange des genres

Visiter les provinces de Tlaxcala et de Veracruz, c’est s’immiscer dans un Mexique historique, marqué par un mélange entre histoire préhispanique et influence espagnole. Tout au long de notre parcours, nous avons jonglé entre ces deux empreintes culturelles très différentes. On a donc compris ce qu’était vraiment le Mexique : une conquête espagnole sur des terres amérindiennes, le tout ne formant finalement qu’une seule et même identité. Et bien évidemment, tout cela transpire dans son architecture, sa culture et sa cuisine.

Des villes colorées et des “villages magiques”

Côté ville, nous avons été conquis ! Entre la jolie Tlacotalpan, la branchée Cholula, l’authentique Coatepec, nous avons été immergés dans un paysage architectural façonné par mille et une couleurs. Bleu, rouge, vert, jaune, violet,… Chaque maison, chaque commerce, chaque église,”plaza”, “avenida” et “calle” sont parées de couleurs. L’hétérogénéité ambiante crée finalement une magnifique harmonie ! Nous étions loin d’imaginer autant de raffinement et de détails au cœur de ces petites cités de caractère. Les Mexicains ont par ailleurs créé un label “Pueblos Magico” (villages magiques), l’équivalent de nos “village préféré des Français” en somme.

Une église dans la ville de Coatepec au Mexique
Le centre de Coatepec
Allée de fleurs dans la rue à Coatepec au Mexique
Des décors de fleurs à Coatepec
Maison rose dur e fleuve à Tlacotalpan au Mexique
Une villa colorée de Tlacotalpan

Découvrir la cuisine Mexicaine, une des meilleures du monde

Après près de 3 mois aux États-Unis, autant vous dire que nos papilles ont retrouvé raison d’être après avoir traversé la frontière. Le Mexique, au même titre que la France d’ailleurs, fait partie des rares pays ayant le privilège d’inscrire leur gastronomie au patrimoine mondial immatériel de L’Unesco. Et oui, nous ne le savions pas nous-même et l’avons découvert sur place. Et c’est loin d’être grâce à la tequila ! Que ce soit pour un petit encas, un repas plus élaboré ou tout simplement pour boire un verre, vous serez surpris par la qualité et la diversité des mets proposés. Au-delà des répandus tacos, burritos, et quesadillas, vous seront proposés des plats fins et onctueux à base de produits locaux. Feuille de Chaya, maïs bleu (ou rose, rouge, …) et ses champignons (huiltacoche), haricots noirs, banane plantain, tortillas, guacamole, quesadillas, pulque ou encore hibiscus pour ne citer qu’eux.

Surtout, dans l’état de Veracruz, la proximité avec le littoral permet de goûter de nombreux poissons, crustacés, fruits de mer, le tout agrémenté de sauces toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Bref, ici, on mange bien. Très bien même ! Et en plus, on ne va pas se mentir, ce n’est franchement pas très cher !

Gastronomie Mexicaine dans un restaurant
Burrito de Chaya Maya

Les paysages variés des provinces de Tlaxcala et de Veracruz

Clairement, le Mexique que nous avons rencontré est à des années-lumière des idées reçues. Bien loin du désert chaud et aride que nous imaginions. Et oui, ici, c’est plutôt ambiance volcans, rivières, lacs, montagnes et même jungle ! Amoureux de la nature et des excursions insolites, vous avez le goût de l’aventure ? Que ce soit pour faire du rafting dans les rapides du Rio Pescados, une baignade dans les superbes cascades de la biosphère des Tuxtlas, du kayak dans les mangroves ou encore une séance de yoga sur les hauteurs de la jungle tropicale, vous ne serez pas déçus par les possibilités qui s’offrent à vous ici.

Bateau dans la réserve des Tuxlas au Mexique
La réserve des Tuxlas
Cascade dans la jungle de Veracruz
Cascade dans la jungle de Veracruz

Éco-tourisme au Mexique

Durant notre séjour, nous avons été profondément marqués par la forte considération environnementale dans les États de Tlaxcala et de Veracruz. Nous repartons avec le sentiment qu’une prise de conscience est profondément ancrée dans les mœurs des habitants. Et c’est tant mieux, en comparaison à d’autres pays que nous avons pu visiter auparavant (on pense au Vietnam notamment). Dans cet effort collectif, l’agence Totonal nous a fait découvrir le Mexique d’une manière simple et qualitative grâce au tourisme responsable, parfois au cœur de réserves naturelles. Nous avons donc profité d’une dégustation de café issue d’une exploitation responsable, vécu une immersion totale dans une petite communauté, fait une randonnée à la découverte de la faune et de la flore avec un guide local, participé à la création de pièce d’artisanat local... parmi plein d’autres choses ! 

Session de Yoga en plein air au Mexique
Séance de Yoga au rancho “Los Amigos”

Le Mexique sans touriste : c’est possible !

Nous ne sommes pas des « anti-touristes » (c’est nous les touristes !) et ne cherchons absolument pas à éviter les zones touristiques. Nous allons tout simplement là où nous guident nos envies et tentons cette année de voir une partie de ce que la Terre peut offrir de plus beau.

Néanmoins, on s’est surpris nous-mêmes à la fin de notre séjour en se rendant à l’évidence que nous n’avons pas croisé un seul autre touriste de toute la semaine, bien loin de notre expérience de roadtrip dans le Yucatan ! Ce constat est assez insolite car c’est tout simplement la première fois que cela nous arrive depuis notre départ en Tour du Monde. Et ce n’est pas faute d’avoir visité des zones plus « reculées » pourtant. Alors avis à ceux qui se sentent oppressés à Playa del Carmen, Cancun ou bien Tulum : c’est ici que ça se passe pour espérer connaître le “vide touristique intersidéral” !

Une rue dans la ville de Jalcomulco dans l'état de Veracruz au Mexique
La petite ville de Jalcomulco

Bilan de notre séjour dans les états de Veracruz et de Tlaxcala

Ce séjour nous conforte dans notre sentiment d’avoir découvert un endroit du monde archi authentique. Ici, pas de pièges à touristes comme on les retrouve sur la côte de la mer des Caraïbes, des prix très bon marché, pas de resorts tout-inclus, une population parfois surprise de nous voir et donc très accueillante, … Nous repartons donc avec le sentiment d’avoir découvert le « vrai » Mexique.

Suite à ce circuit à travers les états de Tlaxcala et de Veracruz (et dans un moindre mesure, Puebla), nous avons mis le cap sur la péninsule du Yucatan. Ce second séjour nous a enchanté, mais dans une ambiance vraiment différente et bien plus touristique. Nous aimerions retourner au Mexique, notamment pour voir les états du Chiapas, de Oaxaca, et peut-être aussi pour voir un peu de la Basse-Californie.

Le Mexique, ce pays beaucoup moins dangereux que ce qu’on voudrait nous faire croire

Le Mexique, (et surtout l’état de Veracruz) souffre d’une très mauvaise réputation auprès des touristes étrangers, et notamment Français. Ils jugent bien souvent le coin dangereux sans jamais y avoir mis les pieds. Quel dommage ! Notre séjour nous a permis de rétablir en partie les vérités sur le Mexique et sur ce qu’il véhicule. Et justement, l’image que nous avons désormais n’a plus rien à voir avec ce que nous pouvions imaginer avant. Nous avons été marqués par le fort sentiment de sécurité qu’il pouvait y avoir. C’était même incroyable de pouvoir s’imaginer une seule seconde que l’on se trouvait dans un pays soi-disant « dangereux », tellement ces dires n’ont rien à voir avec notre expérience sur place. Les Mexicains sont par ailleurs des gens que nous avons adoré! Bref, allez-y les yeux fermés!

Porter un perroquet sur l'épaule
Notre pote Burrito, le perroquet

Quand partir au Mexique ?

Toute l’année, mais juin à septembre sont à éviter à cause de la pluie.

Comment se rendre dans cette partie du Mexique ?

Depuis Mexico : l’idéal reste le bus ADO (très bonne compagnie). Environ 2 bonnes heures pour se rendre à Tlaxcala, et au moins 5 heures pour Veracruz. 

Depuis la péninsule du Yucatan : Nous avons pris un vol depuis Veracruz pour nous rendre à Cancun avec la compagnie low cost Volaris. Très bien, et pas cher !

Avec quelle agence faire un circuit au Mexique ?

Totonal viajes que iluminan

Totonal est une petite structure locale basée à Cholula, près de Puebla. Elle axe son offre essentiellement sur un tourisme écoresponsable. Notre expérience en passant par leurs services est plus que positive. L’ensemble (itinéraire, activités, hôtels, …) était tout simplement excellent. L’agence nous a permis de découvrir des lieux quasi-inaccessibles pour le voyageur lambda. Autant vous dire que leur aide a été très précieuse :)On précise aussi qu’au-delà des régions de Puebla, de Tlaxcala et de Veracruz, Totonal propose ses services sur l’ensemble du Mexique, pour tous les budgets, et quelque soit votre manière de voyager. C’est vraiment du sur-mesure. Et enfin sachez que vous serez accompagnés par des personnes passionnées et extrêmement sympathiques ! Nous avons été mis en relation avec Totonal par Julie de la plateforme Tripconnexion dont nous avons été ravis des services !

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :