Bolivie : Excursion dans le Sud Lipez

Après une journée passée dans le Salar d’Uyuni et une nuit très dépaysante en hôtel de sel à Colchani, cap sur le Sud Lipez pour une excursion haute en couleur. Là encore, les paysages de l’altiplano sont spectaculaires et nous surprennent toujours plus ! Des lagunes, des volcans, des geysers… Bref ! Un cocktail détonant de curiosités géologiques dont on se souviendra très longtemps ! 

Le Sud Lipez ? Kesako ?

À l’extrême-sud de la Bolivie, le Sud Lipez est une région désertique frontalière avec le Chili. C’est ici que l’on peut avoir le privilège d’admirer les plus beaux paysages que la Bolivie peut offrir (selon nous :). Du fait de l’altitude très importante, il faut penser à bien s’acclimater avant de se lancer à l’assaut de ces joyaux des Andes. Comme pour le Salar d’Uyuni, le sud lipez se visite avec un chauffeur-guide dans un 4×4. Nous concernant, on a fait confiance à Terra Bolivia qui est un spécialiste de la région. On vous déconseille très TRÈS fortement la location et conduite d’un véhicule par vos propres moyens : en réalité, si personne ne le fait là-bas, c’est qu’il y a de bonnes raisons !

Voie de chemin de fer abandonnée dans le Sud Lipez
Destination >> in the middle of nowhere

Des Lagunes, des volcans… en veux-tu en voilà !

Les paysages du Sud Lipez n’ont absolument rien à voir avec ceux du Salar d’Uyuni découvert la veille. On a traversé durant deux jours consécutifs de nombreux déserts, enjambés des voies de chemins de fer abandonnées, aperçu une quantité incroyable de volcans actifs ou non… Mais surtout, on a pris plaisir à photographier les nombreuses lagunes multicolores. Ces dernières sont toutes plus belles les unes que les autres, difficile donc d’établir un classement ! Dans la plupart, des flamants roses se prélassent au soleil, pour notre plus grand plaisir ! Le lieu est surréaliste, et comme bons nombres de touristes découvrant la région, on se croit sur une autre planète ! 

Un flamand rose dans une lagune du Sud Lipez
Prêt à prendre son envol
L'altiplano andin dans le Sud Lipez
Les paysages andins sont époustouflants !

La laguna Hedionda dans le Sud Lipez en Bolivie
La Laguna Hedionda

Desert de Siloli et Arbol de Piedra

Changement de décors : fini les lagunes, bonjour le désert de Siloli. Après un pique-nique ultra sympathique concocté par Bernardo notre guide-chauffeur, on fait connaissance avec des animaux pour le moins curieux : des viscaches. Étrange petite créature des sables et des rochers, à mi-chemin entre un lapin et un chinchilla. Quelques minutes plus tard au loin, on aperçoit une tornade de sable : c’est impressionnant ! On en avait encore jamais vu de notre vie. On fait ensuite un arrêt à l’Arbol de Piedral’arbre de pierre“, une curiosité sortie tout droit de nulle part digne d’un tableau de Salavador Dali. Les bourrasques quant à elles nous font vite remonter dans la voiture… C’est qu’il faut être équipé pour affronter le désert !

Le désert de Siloli dans le Sud Lipez en Bolivie
Le désert de Siloli

Un viscache dans le sud Lipez
Faire connaissance avec un viscache

Arbol de Piedra dans le désert de Siloli
L’arbol de Piedra

La Laguna Colorada

On arrive donc en fin d’après-midi à notre point de chute final : la très attendue “Laguna Colorada“. Point d’orgue de la journée, on tombe franchement sous le charme de l’endroit… Les couleurs se mélangent, passant du bleu, au rose, au rouge, au blanc… On ouvre donc grands nos yeux pendant près d’une heure pour capturer le plus de belles images possibles. Après plus de 200 photos du lieu (au moins !) le vent se lève comme chaque soir dans cette région du monde. On s’empresse de gagner notre logement pour la nuit : un petit refuge rudimentaire mais sympathique où on fait de belles rencontres durant la soirée !

La laguna colorada dans le sud Lipez
On reste sans voix devant la beauté de cette lagune…

Les geysers Sol de Manana

Le lendemain, départ à 05h00 (ouch!) après une nuit très froide (0°) mais bien couverts passés dans le refuge. Bernardo dégivre le pare-brise, puis on file en direction des geysers Sol de Manana. Après avoir franchi un col à 5 000 mètres d’altitude (la base ici), on arrive sur le site les premiers, à une altitude de près de 4800 mètres. On nous explique de ne pas trop nous approcher des geysers, ces derniers pouvant parfois se montrer dangereux. Le sol étant lui aussi incertain, on se contente de regarder avec un peu de distance ces grandes cheminées vomissant les entrailles de la terre. Pour info, il faut savoir que les geysers sont très actifs au petit matin, ce qui explique notre réveil très matinal 🙂

Les geysers sol de manana en Bolivie
Arrivés les premiers sur le site !

Geysers sol de Manana dans le Sud Lipez en Bolivie
Le terrain est instable et on prend légèrement nos distances…

Les thermes de Polques

Après les geysers, on fait un stop d’une bonne heure aux thermes de Polques. La nuit précédente, le refuge ne nous a pas permis de prendre de douche du fait qu’il n’y est pas d’eau courante (#desertlifestyle). Qu’à cela ne tienne, on fait trempette dans les thermes dans une eau à plus de 30°. Un vrai luxe au beau milieu de nulle part ! On y retrouve en prime deux Italiennes avec qui on a sympathisé sur les bords du lac Titicaca quelques jours auparavant. Pour être honnêtes, on serait bien resté encore quelques longues minutes à chiller ici, mais nous devons reprendre la route pour arriver à temps à la frontière chilienne et profiter au passage de la Laguna Verde.

Les Thermes de Polques en Bolivie
Prendre un bain thermal à 4000 mètres d’altitude

Le Licancabur et la laguna Verde

Quelques kilomètres plus tard, on arrive à la fin de cet incroyable périple, au pied du volcan Licancabur et de la Laguna Verde.  Le volcan Licancabur culmine à près de 6000 mètres, mais nous sommes déjà tellement hauts qu’il est difficile de s’en rendre compte. On est surpris de ne pas voir de flamants roses ici, mis on apprend par Bernardo que la Laguna Verde dégage certaines vapeurs toxiques pour les êtres vivants (nous y compris). Le lieu reste néanmoins comme tous les autres : ultra photogénique !  

La laguna verde et le volcan Licancabur en Bolivie
La Laguna Verde, dernière étape avant la frontière chilienne

Fin d’une excursion incroyable

Et c’est ici, au pied du Licancabur que notre périple s’achève, après 3 jours et 3 nuits passées entre le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez. Terre de tous les superlatifs, cette région du monde nous a tellement conquis qu’on se promet d’y revenir un jour !

 

Infos pratiques

 

À propos de l’agence

Logo agence Terra Bolivia

Terra Andina Bolivia fait partie du réseau d’agences Terra Group, spécialisé en Amérique centrale et du sud. Les prestations sont très qualitatives et se font complètement sur mesure. De plus, on a aimé leur sérieux, leur ponctualité, et les nombreuses surprises que Bernardo notre chauffeur nous a réservées durant notre séjour. On recommande donc les yeux fermés cette agence située à La Paz. Et un conseil, ne vous “tassez” pas à 7 dans un 4×4 dans le but de faire baisser l’addition au maximum : les journées de route sont longues et les chemins tortueux : sachez que le désert s’apprécie encore plus en tout petit comité. À bon entendeur… 

Qui dit Sud Lipez… dit aussi Salar d’Uyuni

On abordait déjà ce point dans l’article sur le Salar d’Uyuni, mais il n’est pas inutile de rappeler que Salar et Sud Lipez se visitent lors d’un même tour.  Pas de panique, les paysages n’ont rien de redondant.

Bolivie : Excursion dans le Sud Lipez

1 Comment

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :