Excursion en 4x4 dans le salar d'Uyuni

Durant notre tour du monde, nous avons parcouru la Bolivie du nord au sud. Après l’Isla del Sol, La Paz, Sucre et Potosi, on ne pouvait pas passer à côté d’une des découvertes incontournables d’Amérique du Sud, sur les hauts plateaux de l’Altiplano : une excursion dans le Salar d’Uyuni. On avait entendu énormément de bien de ce grand désert blanc, et il s’est avéré encore bien plus incroyable que ce que nous nous l’étions imaginés. Débarqués fraichement la veille dans la petite ville Bolivienne d’Uyuni, j’ai donc pris place avec François et deux de nos amis à bord d’un 4×4 jeep avec un chauffeur-guide pour une découverte de ce paysage exceptionnel.

Qu’est ce que le Salar d’Uyuni ?

Il y a près de 15 000 ans, cette région de la cordillère des Andes perchée à plus de 3500 mètres d’altitude accueillait un immense lac. Suite à son évaporation engendrant sa totale disparition s’est formée une épaisse couche de sel. À ce jour, on appelle cet endroit le Salar d’Uyuni. C’est donc à présent le plus grand désert de sel du monde. Par ailleurs, il offre des paysages époustouflants : îles aux cactus géants, points de vue sans perspective, sol craquelé par la sécheresse et par le sel… Bref, ce fut probablement le point d’orgue de notre tour du monde !

Mon excursion dans le Salar d’Uyuni

Le cimetière des trains de Colchani

C’est donc sous un ciel imperturbablement bleu (comme tous les jours en Bolivie!) que nous prenons la route tôt le matin pour le cimetière de trains de Colchani. Là, posées sur une étendue des plus sèches, trônent de vieilles locomotives abandonnées au début du siècle par les colons Anglais qui leur servaient jadis à traverser le désert. On ne réfléchit pas trop, et on saute ni une ni deux sur ces engins rouillés en se prenant pour des acteurs de Mad Max. Avouez que les photos font leur petit effet !

Cimetière des trains dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Mad Max, le remake
Locomotive du cimetière des trains de colchani
Une ancienne locomotive
Cimetière des trains dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Session photo au cimetière de train de Colchani

Les paysages du Salar d’Uyuni

Après ce premier arrêt pour le moins original, on prend la route direction le grand Salar d’Uyuni. À ce moment précis, j’ai tellement hâte de le voir de mes propres yeux ! “Depuis le temps que j’entends parler de ce Salar…” Et effectivement, les paysages sont dingues, à peine arrivée dans ce desert de sel que j’en prends plein les mirettes !! Plus aucune perspective, un sol craquelé immaculé… c’est magique !

Des centaines de kilomètres d’étendue blanche à perte de vue défilent sous mes yeux… C’est tout simplement ahurissant ! Composé de sel, le sol est tellement aveuglant qu’on se croirait presque à la montagne. Du coup, les lunettes de soleil deviennent donc indispensables (pensez-y !).

Excursion en 4x4 dans le salar d'Uyuni
Les jeeps pour l’excursion traversant le désert du Salar d’Uyuni

En chemin, on s’arrête dans une saline où jonchent sur le sol des monticules de sel. Quelques paysans Boliviens y travaillent et notre guide en profite pour nous fournir 2-3 explications sur le processus de récolte dans cette région andine dont les contraintes et le climat sont extrêmes. Le lieu est surtout réputé en Amérique latine pour son importante extraction de lithium (la substance qu’on retrouve dans les piles).

La statue du Dakar

Quelques kilomètres plus loin, on prend la pose devant une statue du Dakar. Et oui, si vous ne le saviez pas le Salar d’Uyuni est un véritable terrain de jeu pour les pilotes chevronnés qui viennent du bout du monde pour se lancer à l’assaut de ces paysages grandioses.

Monument du Dakar dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Le Dakar, au beau milieu du Salar

Isla Incahuasi, l’île aux cactus du Salar d’Uyuni

C’est avec beaucoup de stupéfaction que je découvre l’Isla Incahuasi, une « île » posée au beau milieu du désert de sel. Parsemé de cactus géants mesurant près de 2 mètres, le lieu est vraiment insolite ! On aperçoit çà et là quelques viscaches (des petits mammifères à mi-chemin entre le lapin et le chinchilla) qui font les curieux.

C’est donc là qu’on décide de pique-niquer le midi, sur fond de musique des Andes. D’ailleurs, on peut difficilement parler d’un pique-nique… au vu des plats proposés par notre chauffeur Bernardo : quinoa, mate de Coca, lomo saltado… ce repas andin a plutôt des airs de festin !

Isla Incahuasi dans le salar d'Uyuni
L’incroyable Isla Incahuasi
L'île aux cactus dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Des milliers de cactus géants se dressent sur l’île
Isla Incahuasi dans le salar d'Uyuni
Un paysage exceptionnel

Faire des photos sans perspectives

La fin de l’après-midi est consacrée aux « classiques » photos dépourvues de perspectives. Allez, je suis certaine que vous voyez ce dont je veux parler. Comme tous ceux ayant visité le coin avant nous, on se prête en bons touristes que nous sommes au jeu et on commence à prendre la pose : le résultat est quand même sympa dans cette étendue immense… Et là, pas de Photoshop ! 

Photo sans perspective dans le Salar d'Uyuni
L’illusion est (presque) parfaite

Dormir dans le Salar d’Uyuni : vivre l’expérience d’un hôtel de sel

Cette journée absolument hors norme se conclut d’une très belle façon puisque nous passons la nuit dans la « Cabana de Sal » après avoir profité d’un beau coucher de soleil. Cette auberge, située à San Juan, est construite, elle aussi, entièrement en sel. Nous avons pu profiter d’une bonne nuit réparatrice et d’un dîner typique bolivien. Ce n’était pas notre première fois dans un établissement de ce type, puisque la veille, nous avions dormi dans le somptueux hôtel de Sel “Palacio de Sal” près d’Uyuni. Il faut savoir tout de même que les nuits peuvent être glaciales dans le Salar d’Uyuni et dans les régions andines plus généralement. En effet, les températures peuvent être négatives du fait de la très haute altitude. Aussi, avoir un sac de couchage supplémentaire est loin d’être une mauvaise idée !

La cabana de Sal à San Juan dans le salar d'Uyuni
L’intérieur de la Cabana De Sal

Visiter le sud Lipez

Il aurait été dommage d’arrêter notre périple en si bon chemin et de faire demi-tour: les paysages incroyables du sud Lipez sont à portée de main ! Montagnes colorées, volcans actifs, lagunes, lamas, alpagas, geysers et autres flamants roses sont également d’une beauté époustouflante ! C’est la raison pour laquelle nous avons poursuivi notre route les deux jours suivants à la découverte du sud Lipez. C’est généralement le circuit “classique” lorsque l’on book ce type d’excursion.

Quel est le point de départ d’une excursion dans le Salar d’Uyuni ?

Si la plupart des voyageurs considèrent comme camp de base la petite ville d’Uyuni dans le sud de la Bolivie, d’autres partirons du nord du Chili depuis le petit village de San Pedro de Atacama ou encore de Tupiza. En effet, la frontière chilienne est toute proche du Salar d’Uyuni. Si votre budget est compté, je vous conseille vivement de partir depuis Uyuni afin que les prix restent abordables. Si par ailleurs vous êtes victime du mal de l’altitude (Sorroche), je vous conseille vivement de passer quelques jours en acclimatation avant de prendre la route.

Quand partir en excursion dans le Salar d’Uyuni ?

Et bien, tout dépend de ce que vous recherchez ! Soit vous optez pour la saison des pluies de décembre à mars afin d’admirer le désert de sel façon miroir. En effet, une fine couche d’eau stagne au sol, ce qui réfléchis le ciel et donne un paysage surréaliste. Cependant, si vous choisissez cette option, vous ne pourrez pas suivre un tour “classique” (il faudra notamment faire une croix sur l’Isla Incahuasi, inaccessible à cette période de l’année). Vous pouvez aussi choisir comme nous la saison sèche qui s’étend de mars à octobre. Elle permet de profiter au maximum de la blancheur du sol et de son aspect craquelé. Dans tous les cas, croyez-moi sur parole : votre excursion dans le Salar d’Uyuni sera très certainement votre plus beau souvenir de voyage en Amérique du Sud, peu importe la saison ! 

Peut-on visiter le salar d’Uyuni seul et sans agence ?

Si vous comptiez partir en mode trek avec votre sac à dos pour une traverse du désert en solitaire, vous faites erreur… La traversée de cette région désertique située sur les hauts plateaux andins n’est pas à prendre à la légère. Le climat peut rapidement changer et on s’y perd très facilement, car il n’y a aucun point de repère dans cette immensité blanche. Personne ne le fait ainsi. Nous avons vu quelques courageux traverser le désert à vélo, mais ils étaient tous accompagnés d’un guide. L’agence sera donc incontournable si vous voulez partir profiter d’excursions dans la région.

Un conseil, ne vous “tassez” pas à 7 dans un 4×4 dans le but de faire baisser l’addition au maximum : les journées de route sont longues et les chemins tortueux : sachez que le désert s’apprécie encore plus en petit comité. Je pense personnellement que partager une jeep à 5 personnes maximum est l’idéal.

Nous concernant, on a fait appel à l’agence Terra Andina Bolivia qui fait partie du réseau d’agences Terra Group. Ils sont spécialistes dans les voyages en Amérique du sud et latine. Les prestations sont très qualitatives et se font complètement sur mesure. De plus, on a aimé leur sérieux, leur ponctualité et les nombreuses surprises que Bernardo notre chauffeur nous a réservées durant notre séjour. On recommande donc les yeux fermés cette agence située à La Paz.

Bolivie : excursion dans le Salar d'Uyuni
Summary
Mon incroyable excursion dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Article Name
Mon incroyable excursion dans le Salar d'Uyuni en Bolivie
Description
Dans cet article, je vous parle de mon incroyable excursion en 4x4 dans le grand Salar d'Uyuni de Bolivie. Qu'est-ce qu'on y voit ? Où dors t-on ? Je vous livre ici mon expérience !
Author
Publisher Name
Voyager Connecté
Publisher Logo

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :